La Bague de Fiançailles

C’est durant l’Antiquité Romaine que l’on voit apparaître les premières bagues de fiançailles.

Un simple anneau de fer était passé à l’annulaire gauche car on pensait qu’une veine reliait ce doigt directement au cœur. Cette tradition durera jusqu’au Moyen Age.

En 1477, Maximilien de Habsbourg  offre une bague de fiançailles en diamant à Marie de Bourgogne. C’est à ce moment que la bague de fiançailles telle qu’on la connaît aujourd’hui apparut.

On retrouve la bague de fiançailles dans de nombreux pays à travers le monde, elle symbolise une promesse de mariage pour les noces à venir.

 

Voici quelques exemples de tradition à travers le monde :

            En France, en Grèce ou en Italie, on porte une bague de fiançailles offerte par son futur mari sur l’annulaire gauche.

            En Irlande, la mère transmet à sa fille l’anneau de Claddash qui fera office de bague de fiançailles (la pointe du cœur dirigé vers l’ongle) jusqu’au mariage, puis d’alliance (la pointe du cœur sera alors retourné vers le poignet).

            En Espagne, c’est la fiancée qui offrira une de ses bagues à son promis, il devra la porter à l’annulaire. Le futur marié offrira 13 pièces d’or ou d’argent (las Arras) à sa fiancée, qu’elle devra avoir avec elle le jour de la cérémonie. La tradition veut que le gendre offre une montre à son futur beau-père la veille du mariage… si celui-ci consent au mariage !

            En Egypte, la fiancée se verra offrir un bijou précieux (pas nécessairement une bague)

            Au Japon, la bague de fiançailles est aussi de tradition, le couple échangera des objets symboles de bonheur et de fortune.